Camping sauvage : est-ce autorisé ?

Publié le : 01 septembre 20213 mins de lecture

Voulez-vous partir en vacances ? Si vous aimez la nature sauvage et les nuits à la belle étoile, le camping sauvage est une bonne solution. Mais, avant de passer les nuits sous une tente ou dans un véhicule motorisé, vous devez vous renseigner sur la législation. De ce fait, il est important de respecter la réglementation en vigueur.

Les conditions requises pour pratiquer le camping sauvage

En effet, la législation n’interdit pas la pratique du camping sauvage. Mais, sachez qu’il est quand même interdit de camper sur des endroits particuliers. À titre d’exemple, vous ne pouvez pas installer votre tente sur les routes, les voies publiques et dans la plupart des zones urbaines. Il est, aussi, interdit de camper dans les espaces et sites naturels qui ont leur caractère légendaire, historique et scientifique. Par ailleurs, sachez que ces espaces peuvent être inscrits et classés par un ministre de la culture. Puis, le camping sauvage est également interdit sur les rivages maritimes, autour des points d’eau, et autour des sites patrimoniaux comme les bois, les réserves naturelles… Alors, si vous voulez en savoir plus concernant ces interdictions, vous pouvez aller à la mairie.

Quelles sont les règles à respecter pour pratiquer le camping sauvage ?

Lorsque vous pratiquez du camping sauvage, dans la zone autorisée, vous devez respecter quelques règles afin de protéger l’environnement. Pour cela, il faut rester bien discret et éviter les zones inondables. Évitez, aussi, de vous mettre à proximité des grands arbres pouvant attirer de la foudre et ne vous installez pas au bord d’une paroi rocheuse. Puis, une fois installé, ne laissez traîner aucune nourriture en dehors de votre hébergement. Également, vous devez limiter les interruptions sonores et lumineuses. En effet, il est vivement conseillé de se renseigner sur la réglementation concernant les feux de camp. Après, au moment du départ, vous devez effacer toute trace de votre passage.

Les sanctions attribuées à la pratique du camping sauvage non autorisé

Si la pratique du camping sauvage n’est pas autorisée, dans ce cas, il existe des sanctions comme les amendes. Cela signifie que si vous installez votre tente ou garez votre véhicule dans l’un des lieux interdits, vous payerez une amende plus ou moins coûteuse. Mais, en général, le montant de l’amende varie selon les nuisances recensées. Par ailleurs, c’est le maire de la commune qui pourra vous interdire de stationner dans les zones interdites. De plus, même si vous êtes dans les zones autorisées, il peut vous faire évacuer au cas où le règlement ne soit pas respecté.

Plan du site